Entrez votre recherche

video-img
Voyage

Les origines du saut à l’élastique

Partager
img

Le saut à l’élastique aussi appelé jumping est une activité sportive d’extérieur à sensations très fortes. Cette activité consiste à se jeter dans le vide. L’élastique sera alors accroché à vos chevilles ou bien votre torse. Tout dépendra de votre corpulence et différents critères règlementaires de choix.

L’origine historique

Le saut à l’élastique est inspiré du Vanuatu, une tradition des Saa, selon laquelle des courageux sautaient d’une falaise de 25 mètres avec une liane accrochée à la cheville. À l’origine du fameux saut que l’on connait aujourd’hui, il y a Alan Jhon Hackett. C’est cet homme originaire de la Nouvelle-Zélande qui a créé le premier cordon élastique destiné à faire du saut dans le vide à partir d’une formule mathématique. Tout a été étudié dans le département de la recherche scientifique et industrielle néo-zélandaise.   

Le premier saut d’Alan date de 1987 au Pont de la Caille qui mesure 147 mètres de haut. Il fut aussi le premier à avoir sauté du haut de la Tour Eifel. Actuellement, l’homme à l’origine du saut à l’élastique détient une société portant son nom qui gère actuellement de nombreux sites répartis en Nouvelle-Zélande, France, Australie, Russie, Macau. L’activité s’est vite popularisé et a séduit plusieurs millions de passionnés de sport extrême depuis 1988.

Par ailleurs, les équipements sont maintenant ultra-sécurisés pour éviter tous risques, mais le principe reste le même afin d’encourager les plus peureux à faire l’expérience. L’activité est prévue pour les personnes majeures. Mais depuis 1989, les mineurs disposant d’une autorisation parentale peuvent aussi profiter de la pratique du saut dans le vide.

Un sport extrême ?

Les professionnels ainsi que les passionnés vous diront qu’ils ne considèrent pas le saut à l’élastique comme un vrai sport. Pour explication, aucune technique particulière ni entrainement spécifique ne sont nécessaires à sa pratique. 

En effet, tout le monde peut pratiquer cette activité, du plus novice au plus expérimenté. Aux plus courageux d’entre nous, le record du saut à l’élastique le plus haut enregistré à l’heure actuelle est de 435m de haut, réalisé en Espagne.

Le saut en lui-même

L’objectif de vous offrir un saut à l’élastique est de vous procurer une sensation de liberté provoquée par ce vide où vous êtes simplement attaché par un élastique. Certaines personnes vont aimer cette pratique, car les effets de vertige dus à la hauteur vont leur procurer des sensations fortes garanties.

Aujourd’hui les sauts sont extrêmement sécurisés. Dans plusieurs sites, avant le premier saut de la journée, une charge plus lourde que le poids d’un homme est accrochée à l’élastique puis jetée pour vérifier la robustesse du matériel. Ces phases de test sont règlementaires et obligatoires pour ainsi diminuer les probabilités d’accidents.

Jérôme Mourlon
Jérôme Mourlon

Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *