Entrez votre recherche

video-img
Finance & Immobilier

Le fonctionnement d’un PEA

Partager
img

Le PEA ou Plan d’épargne en actions est un moyen de placement disponible depuis 1992. C’est un produit d’épargne réglementé qui permet aux particuliers d’investir sur des actions d’entreprises européennes. Il commence à connaître un franc succès, notamment chez les personnes qui recherchent un meilleur plan d’épargne retraite. Découvrez le meilleur PEA et son principe de fonctionnement. 

Le PEA, c’est quoi ? 

Comme il a été mentionné auparavant, c’est un produit d’épargne sur le long terme. Il est accessible à toutes les personnes majeures, dont le domicile fiscal se trouve en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer. Il a été conçu afin de promouvoir l’investissement boursier chez les particuliers. 

Il existe deux types de PEA, dont le plus connu et le plus apprécié est le PEA classique bancaire ou assurance. Il permet aux épargnants d’investir en unités de compte. Il y a ensuite le PEA-PME conçu plutôt pour financer les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises à taille intermédiaire). Le principe de fonctionnement est à peu près le même.

Lorsqu’un meilleur PEA arrive à terme, le souscripteur bénéficie d’un capital unique ou d’une rente viagère. Il est à noter que les revenus et les plus-values générés par les investissements sont exonérés d’impôt si le placement a duré plus de 5 ans. En revanche, les prélèvements sociaux sont toujours en vigueur et le taux appliqué est de 17,2%. 

Où souscrire un PEA ? 

Le PEA est accessible auprès de plusieurs établissements financiers. Il peut s’agir d’une banque, d’une caisse d’épargne, d’une société de bourse, d’une agence de la Banque postale ou d’une compagnie d’assurance. Lors de l’ouverture d’un meilleur PEA bancaire, le souscripteur bénéficie d’un compte-titres et d’un compte-espèces ou compte liquidité. 

Le souscripteur est tenu d’alimenter le compte liquidité par des versements en espèces, par chèques ou par virements. Les fonds déposés seront alors utilisés pour acheter les valeurs mobilières gérées à partir du compte-titres. Les plus-values et les dividendes sont versés dans le compte-espèces. 

Il faut souligner qu’il n’y a pas de seuil imposé en ce qui concerne le premier versement. Toutefois, un plafond de 150.000 € est appliqué. Évidemment, les gains ne sont pas pris en compte. 

Qu’en est-il de la durée du contrat et des conditions de retrait ?

Pour rappel, le PEA est un placement à long terme. La durée minimale est de 8 ans et la date de la fin du contrat est déterminée à compter du premier versement. Est-il possible d’effectuer un retrait anticipé ? C’est autorisé, mais cela engendre immédiatement la fermeture du compte et la vente des titres. 

En revanche, si l’échéance est dépassée, l’épargnant a le droit de conserver son meilleur PEA et de continuer les versements. Il peut aussi procéder à la clôture du contrat et il aura droit à des avantages fiscaux intéressants. Sinon, il peut faire des retraits, ce qui rendra impossible la réalisation de nouveaux versements. Enfin, l’épargnant peut aussi demander la conversion du capital en rente viagère. 

Quels sont les titres éligibles ? 

Un meilleur PEA vous permet d’investir sur des actions d’entreprise en Europe, en Islande, au Norvège et à Liechtenstein. En ce qui concerne le type de support disponible, vous pouvez opter pour des actions, des parts de FCP, des sicav actions, des certificats d’investissement, les bons de souscriptions et les parts de SARL. Découvrez plus d’informations ici (blog Epargnant 3.0).

Jérôme Mourlon

Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *