Entrez votre recherche

video-img
Mode & Lifestyle

Comment fabriquer un mala ?

Jérôme Mourlon
Partager
img

Le mala représente un élément incontournable de la religion hindoue et bouddhiste, dans la mesure où il permet de se concentrer lors de la récitation ou répétition du mantra. À ce titre, à chaque séance de méditation, le croyant doit avoir la chaîne dans ses mains. Aussi, étant donné l’importance de cet accessoire sacré, découvrez comment le fabriquer. 

Le choix du matériel pour concevoir son mala

Il existe différents matériaux pouvant servir à la fabrication des malas. Il est possible d’opter pour des graines ou des bois, tout comme il est possible de choisir des pierres précieuses ou semi-précieuses. Les perles sont les plus prisées pour la conception de cette chaîne sacrée. Ce choix se fait avec un sens esthétique, mais peut aussi revêtir un caractère symbolique. De ce fait, à chacun de choisir le matériau qui lui convient. Cependant, il faut retenir les indispensables pour fabriquer son propre mala, dont détails ci-dessous :

  • 108 perles rondes de 6mm dont 88 d’agate naturelle noire, 10 d’améthyste, et 10 d’agate rubanées givrées 
  • 1 pompon noir de 25 mm représentant la connexion au reste du monde
  • 1 guru de 10mm (une perle noire d’Howlite naturelle avec effet marbré blanc gris) symbolisant le maître spritituel
  • Fil de lin câblé glacé noir

La signification du nombre de perles

Dans les cultes hindouistes et bouddhistes, le chiffre 108 a une définition spirituelle, et d’autres plus philosophiques. En premier lieu, il s’agit du chakra du cœur, formé par les 108 lignes d’énergie, qui constituent un lieu d’échange entre le corps et son environnement de vie, tout en étant le centre d’équilibre de l’esprit et du corps. 

D’un autre côté, ce nombre fait référence à l’Upanisads, la base théorique de la religion hindoue qui regroupe les 108 textes sacrés et philosophiques. D’autant plus, dans l’hindouisme, le chiffre 1 incarne Dieu, le 0 représente le vide et l’humilité, et le 8 désigne l’infini. Ce chiffre traduit aussi les 108 péchés à éviter et 108 vertus à cultiver, dans le cadre de la religion bouddhiste. 

La conception du mala 

Il est à noter que la fabrication du mala représente une véritable épreuve de patience et de concentration. Il s’agit déjà d’un exercice ressemblant à une méditation. La première étape de la réalisation consiste à couper 1,80 de fil de lin. Ensuite, il faut réaliser un nœud à 10 cm de l’une des extrémités. Une fois cette étape franchie, il faut enfiler les perles un à un, en réalisant un nœud entre chaque perle, et en terminant également par un nœud. Si le choix des perles s’est fixé sur des couleurs différentes, il convient de répartir les couleurs de manière symétrique pour plus d’esthétisme. 

Après l’enfilage de toutes les perles, il faut réaliser un nœud plat avec 2 nœuds simples en utilisant les deux extrémités du fil. Ensuite, il faut enfiler le guru sur ces dernières, faire un nœud simple, enfiler le pompon et sécuriser la chaine avec plusieurs nœuds. Pour la finition, il suffit de couper le surplus de fil. Et voilà la chaîne mala prête à l’utilisation. 

Où trouver ses matériaux ?

La boutique en ligne defilenpierres.com propose des fournitures pour la fabrication de malas defilenpierres.com. Ceci, pour aider les croyants à concevoir eux-mêmes leur chaîne de prière. 

Jérôme Mourlon
Jérôme Mourlon

Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *