Entrez votre recherche

video-img
Entreprise

Qu’est-ce que la traduction simultanée ?

Jérôme Mourlon
Partager
img

Dans les conférences et les rencontres internationales, on entend le plus souvent parler de la traduction simultanée. Il s’agit tâche qui requiert une concentration intense pour une durée maximale de 30 minutes. Le professionnel qui l’exécute doit avoir la maîtrise de la langue de son audience ainsi que de leur jargon.

Une « interprétation de conférence»

Dans les conférences, les participants peuvent être originaires des quatre continents. Il leur faut des fois changer des points de vue, faire des compromis ou encore débattre sur des sujets spécifiques. La traduction simultanée est très utile dans ces cas. Ceux qui exercent ce métier doivent faire en sorte que chaque participant comprenne ce qui se discute. Il leur revient de rendre le discours prononcé en une langue que chaque participant connaît. Ils doivent l’exécuter en temps réel pour le bon déroulement de la rencontre internationale. 

Une tâche à exercer dans une cabine

La traduction simultanée peut être exercée dans une cabine insonorisée. Il est bon pour l’interprète de conférence d’être isolé du monde qui l’entoure. En effet, il doit traduire en une langue déterminée en temps réel un discours ou encore un débat. Quand un participant dans une réunion internationale prend la parole, le traducteur adaptera son discours dans une autre langue dans son micro. Les participants entendent ce que le traducteur dit dans la langue qu’ils connaissent.

Une interprétation à chuchotage

Il s’agit plutôt d’une méthode pour pratiquer la traduction simultanée. A défaut de cabine, le l’expert de la traduction simultanée peut faire usage d’un « bidule ». C’est un nom pour désigner un dispositif pour chuchoter son interprétation à l’oreille d’une audience d’une vingtaine de personnes. Le bidule est une mallette reliée à vingt casques ou plus. Il est utilisé pour une réunion de petits groupes où plusieurs nationalités y sont présentes. On a alors recours à la traduction simultanée pour le bon déroulement de l’évènement.

Un métier de rigueur et de discipline

La rigueur est de mise dans l’exercice de la traduction simultanée. De mauvaises langues n’hésitent pas à sortir l’expression « traduire c’est trahir » quand ce métier n’est pas exercé dans la rigueur. Le professionnel doit alors être bon aussi bien dans la langue de départ que dans celle d’arrivée. Ainsi, il ne sera pas la source d’un certain malentendu ou d’un désaccord entre les participants lors des rencontres. En effet, il doit être en connaissance de toutes les sensibilités de la langue qu’il traduit. Il doit les utiliser à bon escient auprès de son audience.

 Le métier d’Ina Kang depuis 2015

Ina Kang, un diplômé de l’ISIT de Paris en interprétation de conférence a exercé le métier de traduction simultanée depuis 2015. Cette traductrice d’origine franco-américaine a pris part dans les manifestations culturelles dont la Fondation Louis Vuitton, les colloques d’architecture ou encore les conseils d’administration, entre autres. Elle a occupé également le poste d’interprète au sein d’organismes internationaux à l’Unesco à Paris et au Conseil de l’Europe. Enfin, ce professionnel excelle aussi en traduction consécutive. 

Jérôme Mourlon
Jérôme Mourlon

Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *