Voyage dans le temps : Top 10 des icônes de la chanson française des années 80

Date:

Embarquez sur la DeLorean de la nostalgie et ajustez vos épaulettes, car nous faisons un bond musical qui va chatouiller vos souvenirs ! Préparez-vous à revivre l’époque où les synthétiseurs régnaient en maîtres et où chaque « nom de chanteur francais annee 80 » était une véritable icône. Dans cet article, nous allons vous présenter le top 10 de ces artistes inoubliables dont les mélodies sont encore fredonnées sous la douche ou lors des soirées déguisées en stars du disco. Attachez vos ceintures, mettez vos plus beaux habits de lumière et laissez-nous vous guider à travers le meilleur de la chanson française des années 80 !

1. Jean-Jacques Goldman

L’évocation de Jean-Jacques Goldman est presque une incantation magique pour faire surgir la nostalgie des années 80. Goldman n’est pas juste un nom de chanteur français des années 80 ; c’est une véritable institution. Avec des titres comme « Quand la musique est bonne », « Je te donne », et « Là-bas », il a posé les jalons d’une carrière exceptionnelle, empreinte de textes poétiques et de mélodies indémodables. Goldman demeure l’un des auteurs-compositeurs les plus prolifiques et les plus appréciés en France, et ce, même après des années d’absence sur la scène médiatique.

Anecdote personnelle : Je me souviens encore de ma mère tricotant avec frénésie les épaulettes de ses tricots au rythme du « Fil d’Ariane » qu’elle écoutait en boucle sur son tourne-disque. Les chansons de Goldman ont littéralement bercé mon enfance, et à chaque écoute, je ne peux m’empêcher de fredonner, autant par plaisir que par réflexe pavlovien!

2. France Gall

Quand on parle de France Gall, on pense immédiatement à sa collaboration avec Michel Berger et à des succès planétaires tels que « Ella, elle l’a » ou « Babacar ». Dans le cœur des Français, elle incarne la douceur mélangée à la force, une artiste qui a su évoluer avec son époque tout en restant profondément authentique. De « Il jouait du piano debout » à « Tout pour la musique », France Gall est non seulement une icône de la chanson française des années 80, mais aussi une véritable légende de la musique populaire.

Fascinée par ses cheveux blonds et ses tenues pétillantes, c’était pour moi la Barbie idéale. J’avais même insisté pour que mon premier Karaoké soit l’un de ses titres, un gala pour lequel, comme je l’apprendrai plus tard, j’avais concocté une performance dont la justesse vocale tenait plus de l’enthousiasme que du talent.

3. Daniel Balavoine

Dans le panthéon de la chanson française, il est impossible de passer à côté de l’inoubliable Daniel Balavoine. Avec sa voix puissante et ses textes engagés, il a marqué toute une génération. Des chansons comme « Le Chanteur » et « L’Aziza » sont devenues des hymnes qui reflètent l’âme d’une époque en quête de sens et de liberté. Balavoine était plus qu’un simple nom de chanteur français des années 80, il était un poète de la révolte, porteur d’espoir et d’une incroyable énergie créatrice.

Enfant, j’ambitionnais de sauver le monde en chantant « Tous les cris, les SOS » au sommet de ma voix, convaincu que les voisins apprécieraient ma contribution à la cause sociale. Peut-être ont-ils simplement apprécié la passion du jeune chanteur de salle de bain que j’étais.

4. Johnny Hallyday

Le « Taulier » ne peut être relégué au second plan quand on évoque les noms de chanteurs français des années 80. Johnny Hallyday, c’est une voix rocailleuse, un charisme indéniable et une série de tubes qui ont traversé les époques. « Quelque chose de Tennessee » ou encore « Je te promets » illustrent à merveille cette période de sa carrière où le rock’n’roll français trouvait en lui son ambassadeur le plus fervent. Sa présence scénique était telle que ses concerts demeurent des moments gravés à jamais dans la mémoire collective.

Comme Johnny, j’ai tenté la coupe mulet dans une forme d’hommage juvénile, plus portée par une fascination capillaire que par un réel souci d’esthétique. Disons que les photos de famille de l’époque sont aujourd’hui une source de divertissement infini lors des repas en famille!

5. Mylène Farmer

Icône de mystère et de séduction, Mylène Farmer est un nom qui fait écho dans l’univers de la chanson française des années 80 avec une résonance particulière. Avec « Libertine » et « Pourvu qu’elles soient douces », elle a brisé des tabous et a imposé un style inédit fait de provocations subtiles et de textes profonds. Elle a conquis le public par ses mises en scène théâtrales et ses clips qui sont de véritables courts métrages.

La chorégraphie guerrière de « Libertine » a été mon premier contact avec le concept de « se déhancher », exercice qui, je l’admets, était loin d’être maîtrisé. Mes tentatives de reproduction devant le miroir sont restées, à juste titre, confinées dans l’intimité de ma chambre.

6. Michel Sardou

Le répertoire de Michel Sardou a accompagné tant de français durant ces années de paillettes et de synthétiseurs. Des morceaux comme « Les lacs du Connemara » ou « Musulmanes » ont secoué les discothèques et ont été repris en chœur par des millions de gens. Sardou, par sa voix et ses textes parfois controversés, a gagné une place à part dans la musique française, devenant ainsi un nom incontournable pour tout amateur de la chanson des années 80.

Je garde un souvenir mitigé de mon propre « epoch fail » lors d’un spectacle scolaire où, tentant d’imiter son vibrato, je finis par éternuer en plein milieu de « La maladie d’amour ». Une performance atypique saluée par un tonnerre de rires et un professeur qui lutta pour garder son sérieux.

En rappelant ces six légendes, ce voyage à travers la chanson française des années 80 réveille une multitude de souvenirs et prouve que la musique est bien plus qu’une mélodie : c’est le reflet d’une époque, un témoin de notre histoire personnelle et collective. Ces icônes continuent d’influencer la culture populaire, et leurs chansons résonnent encore, attestant de leur caractère intemporel. Fier de cet héritage, je ne peux que sourire en imaginant la réaction des générations futures qui, un jour, bien des années après, tomberont par hasard sur une vieille playlist. Elles s’étonneront peut-être de ce que représentaient l’esthétique et les préoccupations des années 80, mais une chose est sûre, elles ne pourront s’empêcher de tapoter du pied au son de ces mélodies éternelles.

Jérôme Mourlon
Jérôme Mourlon
Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez

Newsletter

Derniers articles

Sur le même sujet
Continuons