Conseils de pro pour laisser pousser sa frange sans stress ni faux pas !

Date:

Faire la paix avec sa frange pendant qu’elle se fait la malle, un combat de tous les instants? On connaît. Mais adieu les batailles matinales entre coups de ciseaux hésitants et serre-tête désespérés! Nous avons concocté pour vous des astuces infaillibles pour laisser pousser sa frange avec autant de grâce qu’un bambou en pleine nature, mais bien plus rapidement. Oubliez les étapes capillaires façon mouton frisé pris dans un buisson, suivez le guide et traversez cette épreuve capillaire avec l’allure zen d’un maître du Feng Shui folliculaire !

Adoptez de nouvelles coiffures intermédiaires

Au moment de laisser pousser sa frange, l’expérience peut parfois ressembler à un long chemin sinueux semé de mèches rebelles. Pour les tenir en place sans perdre son style, il est conseillé d’opter pour différentes coiffures intermédiaires. Pinces, barrettes et headbands deviennent vos meilleurs alliés. Ces accessoires permettent de maintenir les cheveux hors de votre visage tout en ajoutant une touche personnelle à votre look. Qu’il s’agisse de tresser légèrement les côtés ou de fixer la frange de façon latérale avec une pince chic, ces petites astuces de style facilitent la transition en douceur vers une longueur plus gérable.

Bien sûr, dans cet exercice capillaire, le plus important est de ne pas se prendre trop au sérieux. S’amuser avec des styles variés peut transformer cette période potentiellement frustrante en un véritable festival de créativité. Par exemple, avez-vous déjà tenté une frange torsadée ou, pour celles et ceux qui n’ont pas peur d’être audacieux, une petite boucle temporaire? C’est en expérimentant et en s’amusant qu’on peut découvrir des looks inattendus. Qui sait, peut-être trouverez-vous une coiffure qui vous plaira tant que vous oublierez même votre objectif initial de laisser pousser la frange.

Misez sur les bons outils de coiffure

Si l’on souhaite laisser pousser sa frange sans trop de tracas, l’usage d’outils de coiffure adéquats est indispensable. Les outils chauffants, comme les fers à lisser ou à boucler, permettent de diriger la frange en dehors du visage ou de donner du style à la mèche récalcitrante sans grande difficulté. Il est important d’utiliser une protection thermique pour protéger les cheveux et de ne pas surchauffer vos mèches pour éviter de les abîmer. Essayez des températures moyennes et utilisez ces outils avec parcimonie pour ne pas stresser votre frange qui est en plein voyage vers le grand monde des cheveux longs.

Mon petit secret personnel est d’utiliser un fer à lisser pas plus large qu’un doigt pour contrôler même les brins les plus courts. Un jour, en tentant désespérément de dompter une mèche rebelle, j’ai découvert par accident que chauffer légèrement une brosse à dents (propre, cela va de soi) et l’utiliser pour lisser ma frange capricieuse fonctionnait à merveille. Cela m’a sauvé de nombreux jours où, sans cet outil insolite, j’aurais ressemblé à un hérisson surpris par un flash photographique. Bien entendu, ceci est une astuce à utiliser avec prudence et en ayant conscience des risques.

Nourrissez et hydratez vos cheveux

Quand on laisse pousser sa frange, on oublie parfois que les cheveux courts aussi réclament soins et attention. Après tout, une frange en pleine croissance a tout autant besoin d’être chouchoutée que le reste de la chevelure. L’utilisation régulière de shampoings et après-shampoings adaptés à votre type de cheveux est essentielle. Ces produits apporteront l’hygiène et le soin nécessaires pour limiter les frisottis et les pointes fourchues qui peuvent rendre la phase de pousse plus ardue.

De plus, des masques capillaires hydratants ou revitalisants hebdomadaires sont de bons moyens pour garder une frange forte et saine. Non seulement vous luttez contre le dessèchement et l’apparition des fourches, mais vous offrez également à votre frange le carburant nécessaire pour atteindre sa destination finale : une chevelure de sirène harmonieuse. Une astuce de pro si le budget est serré : l’huile de coco ou l’aloe vera peuvent être des alternatives naturelles et efficaces pour maintenir l’hydratation sans se ruiner.

Faîtes-vous aider par un professionnel

L’aventure du « je-veux-laisser-pousser-ma-frange » peut parfois nécessiter l’appel à un expert capillaire, surtout lors des phases critiques. La tentation de couper cette mèche qui vous chatouille les yeux peut être forte, mais un coiffeur saura comment dégrader et travailler votre frange pour qu’elle s’intègre au reste de la chevelure pendant qu’elle grandit. Il pourra créer une transition en douceur qui mélange l’ancienne frange au reste des cheveux, rendant ainsi la croissance moins pénible et le style plus uniforme.

Lâcher les ciseaux n’est pas toujours évident, mais en confiant cette tâche à un pro, vous éviterez des cataclysmes capillaires et des regrets. Personnellement, j’ai franchi le pas la première fois que j’ai voulu laisser pousser ma frange : le résultat ? Une frange asymétrique merveilleusement intégrée qui avait l’air intentionnelle. C’était un soulagement bienvenu, comparé à cette fois où les ciseaux à bouts ronds de mon salon maison (alias ma salle de bain) m’avaient laissé avec une coupe digne d’un personnage de bande dessinée.

Patience et persévérance sont de mise

Le chemin vers une frange plus longue peut parfois sembler être un marathon plus qu’un sprint. La patience est donc l’une des clés pour ne pas céder à l’envie de tout couper lors d’une crise de nerfs. Rappelez-vous que chaque jour qui passe est un jour de plus vers l’atteinte de votre objectaire : laisser pousser la frange avec grâce et élégance. C’est l’occasion de célébrer les petites victoires, comme le moment où la frange arrive enfin à se placer derrière l’oreille, même si cela ne dure que trois secondes trois-quarts.

La persévérance est tout aussi cruciale. Il se peut que des jours, vous ayez l’impression que votre frange a décidé de s’envoler dans des directions inexpliquées, défiant les lois de la gravité. Mais ne désespérez pas, ces mauvais jours font simplement partie de l’aventure. J’ai moi-même eu des périodes où ma frange semblait avoir élaboré son propre plan d’évasion, mais en restant déterminée et en me concentrant sur l’objectif final, j’ai fini par récolter les fruits de ma patience : une frange longue et disciplinée.

Intégrez votre frange dans votre routine

Au bout du compte, laisser pousser sa frange exige de l’intégrer dans votre routine quotidienne de manière à ce que cela devienne une seconde nature. Planifiez votre emploi du temps pour inclure de courts moments dédiés à votre frange, que ce soit pour un brushing rapide le matin ou une petite retouche avec une pince ou une barrette en cours de journée. La familiarité et la répétition de ces gestes transformeront ces petits efforts en un processus presque automatique, réduisant ainsi la sensation de stress et le sentiment de perdre le contrôle sur votre coiffure.

Un ajustement dans votre routine beauté peut également faire une grande différence. Par exemple, pensez à appliquer des produits coiffants légers, tels que des mousses ou des sprays texturisants pour donner corps et forme à la frange pendant qu’elle grandit. Personnellement, je suis devenue si habituée à redresser ma frange chaque matin que le jour où elle a finalement atteint la longueur désirée et s’est fondue dans le reste de ma chevelure, il m’a fallu quelques jours pour réaliser que ce rituel matinal n’était plus nécessaire. Un sentiment doux-amer, mais une belle victoire sur le front capillaire !

Ne l’oubliez jamais : laisser pousser sa frange est une aventure qui peut s’avérer aussi amusante qu’enrichissante. Elle demande de l’adaptabilité et beaucoup de patience, mais le voyage est tout aussi important que la destination. Avec ces conseils de pros et un peu d’humour capillaire, vos cheveux finiront par se plier à vos désirs, et cette frange qui vous tapait hier sur les nerfs deviendra source de fierté demain. Soyez persévérant(e), innovant(e) et avant tout, amusez-vous pendant cette période qui n’est qu’une étape de la grande histoire de votre chevelure.

Jérôme Mourlon
Jérôme Mourlon
Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partagez

Newsletter

Derniers articles

Sur le même sujet
Continuons

Domptez l’insaisissable : Comment élever une pie apprivoisée chez soi ?

Envie de partager votre quotidien avec un oiseau à...

Amour au sommet : Ariana Grande et les coulisses de sa vie de couple

Plongez dans l'univers sucré et pétillant d'Ariana Grande, où...

Cristiano Ronaldo : Découvrez la stature exacte du géant du football !

Vous vous êtes sans doute souvent demandé, en le...