Entrez votre recherche

video-img
Auto / Moto

Comment fonctionne l’assurance malus pour les taxis et les VTC 

Partager
img

L’assurance malus pour taxi ou VTC est un compromis pour les chauffeurs taxis et VTC. En réalité, suite à de nombreux sinistres, certaines compagnies peuvent résilier le contrat d’un assuré. De même, très peu sont les compagnies qui acceptent d’assurer un conducteur dans cette situation.

Cet état de choses agit automatiquement sur les activités de ces chauffeurs qui sont parfois aidés par des contrats d’assurance malus proposés par certaines compagnies. Découvrez comment fonctionne cette assurance dans cet article.

Assurance malus pour les taxis et les VTC : qu’est-ce que c’est ?


L’assurance VTC malus est un service élaboré à l’égard des conducteurs qui rencontrent le plus souvent des sinistres ou dont l’assureur a résilié le contrat d’assurance. En réalité, les taxis ou VTC passent plus de temps en circulation compte tenu de leur activité. Ce facteur augmente le risque de sinistre chez les chauffeurs de ces véhicules.

L’assurance malus est généralement connue sous le nom de bonus-malus ou de coefficient de réduction-majoration. C’est en réalité une formule de réduction ou de majoration de la prime d’assurance à l’échéance annuelle. Le chauffeur taxi ou VTC ou tout autre conducteur dont les activités l’exposent à de grands risques de sinistres peut bénéficier de ce régime. Il sera ainsi appelé à payer une prime d’assurance élevée ou réduite en fonction de sa tenue de conduite.

Assurance malus pour les taxis et VTC : comment est calculé le coefficient de réduction-majoration ?

Chaque fois que le chauffeur taxi ou VTC a un accident, il est susceptible de connaître une majoration sur sa prime d’assurance. De même, l’absence de sinistre donne droit à une réduction sur la prime. Ce bonus s’applique à la date d’anniversaire du contrat d’assurance malus. C’est-à-dire que le conducteur devra payer plus, ou moins au moment de renouveler son contrat. Le bonus-malus est calculé de deux façons :

Conducteur taxi ou VTC a eu un accident

Si le conducteur de taxi ou VTC a eu un accident responsable au cours des 12 mois suivant la souscription au contrat d’assurance taxi malus, il écopera d’une pénalité en fonction de son degré de responsabilité. Plus concrètement :

  • Pour un accident dont l’assuré est absolument fautif, il subira une majoration de 20 % sur sa prime d’assurance.
  • En cas de responsabilité partielle, l’assuré subit une majoration de 10 %.

Chez le conducteur qui n’a connu aucun sinistre

Si durant les 12 mois, le conducteur n’a connu aucun accident responsable, il bénéficiera d’un bonus-malus qui lui offre 7 % de réduction sur son coefficient de l’année précédente. Cette réduction est reprise chaque année en l’absence de sinistres, mais ne s’applique pas au-delà des 50 %.

Jérôme Mourlon

Journaliste et écrivain, j'ai publié 3 livres sur l'intelligence. Passionné d'écriture et de partage, je me passionne pour l'univers de la tech, de l'internet et des startups. J'ai créé le magazine WebMX afin de pouvoir laisser libre court à mes envies éditoriales.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *