Les 5 procédés d’usinage les plus répandus

Share

Informez-vous sur les procédés les plus répandus utilisés dans l’usinage conventionnel et numérique : perçage, fraisage, tournage, mortaisage et alésage. Que ce soit en métal, en plastique ou en bois, l’usinage permet de façonner une infinité de pièces mécaniques exploitées par différents domaines de l’industrie (automobile, aéronautique, médicale, robotique, etc.). Pour ce faire, il existe diverses techniques adoptées selon le besoin et la nature du matériau. Dans la suite, nous vous invitons à découvrir les 5 procédés les plus fréquents dans l’industrie de l’usinage conventionnel et aussi numérique.

Le perçage

La technique du perçage représente environ 25% des procédés d’usinage dans l’industrie d’usinage conventionnel de pièces mécaniques. C’est une méthode classique et bien répandue chez les industriels.

Le perçage consiste à créer un trou dans une pièce à l’aide d’une fraiseuse, une perceuse ou d’une machine à fileter selon les exigences. Un perçage réussi doit être réalisé avec l’outil approprié tout en veillant à la stabilité et l’orthogonalité du foret par rapport la pièce.

Le fraisage

L’objectif du fraisage est d’éliminer de la matière de la pièce brute afin d’obtenir un trou sous forme cylindrique, une gorge ou un creux, dont la géométrie, est plus ou moins complexe.

Généralement, on a recours au fraisage pour ajouter des fonctionnalités et une finition particulières sur des pièces déjà usinées.

Le tournage

Le tournage est un procédé d’usinage d’enlèvement de matière qui ressemble au fraisage, mais dans ce cas, seulement par un mouvement rotatif. Suivant cette technique, on aura nécessairement une forme cylindrique.

Le tournage, comme les autres procédés, peut être réalisé soit manuellement en s’appuyant sur une main-d’œuvre bien qualifiée qui gère toute la procédure (tournage conventionnel), soit de manière automatique en se basant les commandes numériques (tournage CNC).

Le mortaisage

Le mortaisage est un procédé d’usinage qui consiste à obtenir un trou de forme spécifique. Par la suite, ce trou permet d’encastrer une pièce appelée « tenon ». De manière générale, on utilise le mortaisage pour percer des trous sur le bois. Ce procédé est bien connu dans la fabrication des meubles de finition.

Cette procédure d’usinage exige une haute précision et une attention approfondie, car le moindre décalage peut engendrer facilement l’instabilité de la pièce fixée.

L’alésage

L’alésage est un procédé destiné à la finition des pièces usinées qui permet de lisser l’intérieur de la pièce ou d’un cylindre ou d’élargir un trou afin d’aboutir à des résultats optimaux et bien précis. Dans la plupart de cas, les trous obtenus par perçage dans l’industrie de pièces mécaniques sont sous dimensionnés avant de procéder à l’alésage.

Parallèlement au développement des commandes numériques dans l’industrie de pièces mécaniques de haute précision, l’usinage conventionnel avec ces différents procédés reste un moyen efficace et économe notamment pour la production de pièces de géométrie simple et de quantité limitée.

Dans ce contexte, Frenos, société spécialisée dans la mécanique de précision, met à votre disposition tout son savoir-faire et l’expertise de ces opérateurs pour satisfaire vos besoins industriels en respectant rigoureusement vos exigences techniques et le délai de livraison.