La hernie discale : causes et traitement

Share

La hernie discale : causes et traitement

La hernie discale est une affection assez courante. Il s’agit de la saillie d’une partie d’un organe qui n’est pas à sa place normale, et dans ce cas précis, c’est celui d’une partie d’un disque intervertébral. Il se trouve dans les intersections entre les 24 vertèbres mobiles. Que faut-il savoir sur la hernie discale ?

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Cette hernie a comme symptôme une douleur sur une jambe, un bras ou encore le cou. Elle peut également se traduire par un mal de dos. Tout dépend de la zone où le disque intervertébral est sailli.

Elle se produit à la suite d’une dégénérescence des disques. Lorsque vous prenez de l’âge, ceux-ci commencent à s’assécher. Parallèlement, la colonne vertébrale n’est plus aussi tonique et élastique qu’avant et cela favorise la formation d’une hernie discale.

Il est également possible que cette hernie fasse son apparition à la suite d’une action brusque pendant que vous réalisez une mauvaise posture. Cela concerne ainsi les sportifs qui s’adonnent à la musculation et au soulèvement de charge.

La hernie discale concerne également les femmes enceintes et les personnes en surpoids. Chez ces dernières, en effet, les tensions exercées sur la colonne vertébrale augmentent considérablement, et cela n’est pas forcément sans conséquence.

En plus de ces causes précitées, il y a également une prédisposition héréditaire chez certaines personnes souffrant de hernie discale. Si en général, la hernie discale apparaît à l’âge de 35 à 55 ans, chez les personnes prédisposées, elle peut arriver plus précocement, parfois dès l’adolescence. Cela résulte des anomalies génétiques qui impactent la solidité de la structure même de la colonne vertébrale. À noter que cette forme de hernie touche les deux sexes, mais beaucoup plus d’hommes sont touchés, par rapport aux femmes.

Comment soigner la hernie discale ?

Le traitement de la hernie discale varie principalement de sa localisation. Mais les médecins prennent également en compte les activités du patient ainsi que la gravité des symptômes. Parfois, la présence de la saillie ne nuit pas au quotidien du malade. D’ailleurs, dans la plupart des cas, soit 90 %, elle disparaît d’elle-même au bout de six semaines au plus. Si la hernie est douloureuse, des médicaments seront prescrits pour soulager le patient jusqu’à ce que le disque concerné retrouve sa place habituelle. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ainsi que les antalgiques sont alors de sortie. Et si la saillie est accompagnée d’une contracture musculaire, un relaxant musculaire est préconisé.

Dans le cas d’une douleur plus forte et persistante, des injections de dérivés de la cortisone seront faites afin de soulager le malade. À noter cependant qu’une hernie discale est souvent intermittente. Une récidive est alors à prévoir dans les 6 mois après la première crise. C’est la raison pour laquelle les médecins conseillent les patients en fonction des causes de la hernie. Dans le cas d’une personne en surpoids, par exemple, la perte des kilos superflus est recommandée. Cela évite les récidives, le mal de dos et beaucoup d’autres problèmes de santé.